Conférence Mondiale des Nations Unies sur les Peuples Autochtones, 22-23 septembre 2014

La réunion plénière de haut niveau de l’Assemblée Générale des Nations Unies (ONU), connue sous le nom de Conférence Mondiale sur les Peuples Autochtones (WCIP) se tiendra le lundi 22 le mardi 23 septembre 2014 au siège des Nations Unies à New York, États-Unis. La décision d’organiser cette réunion a été prise par la Résolution A/RES/65/198 de l’Assemblée générale de l’ONU du 10 décembre 2010:

Décide d’organiser en 2014 une réunion plénière de haut niveau de l’Assemblée générale, qui sera nommée Conférence mondiale sur les peuples autochtones, pour permettre un échange de vues et de pratiques de référence sur la réalisation des droits des peuples autochtones, y compris en vue de la réalisation des objectifs de la Déclaration des Nations Unies sur les Droits des Peuples Autochtones, et invite le Président de l’Assemblée générale à mener des consultations à composition non limitée avec les États Membres et les représentants des Peuples Autochtones dans le cadre de l’Instance Permanente sur les Questions Autochtones, ainsi qu’avec le Mécanisme d’Experts sur les Droits des Peuples Autochtones et le Rapporteur spécial, afin de déterminer les modalités de cette réunion, notamment la participation des peuples autochtones à la Conférence (A/RES/65/198).

Le Président de l’Assemblée générale de l’ONU, l’Ambassadeur Nassir Abdulaziz Al-Nasser a décidé le 5 avril 2012 de demander à l’Ambassadeur Luis Alfonso de Alba, Représentant permanent du Mexique, et à M. John B. Henriksen, Représentant international du Parlement sami en Norvège, de mener des consultations inclusives avec les États Membres et les représentants des Peuples Autochtones en son nom, sur les questions concernant l’organisation et les modalités de la Conférence Mondiale.

Le 17 septembre 2012, l’Assemblée générale a adopté des décisions concernant les aspects organisationnels de la Conférence Mondiale à travers la Résolution A/RES/66/296, notamment :

  • La Conférence mondiale comprendra deux séances plénières, l’une à l’ouverture et l’autre à la clôture, trois tables rondes et une discussion de groupe interactive;
  • Les tables rondes et la discussion de groupe interactive seront coprésidées par un État Membre et un représentant des peuples autochtones désigné par le Président de l’Assemblée générale agissant en consultation avec les États Membres, sur proposition des peuples autochtones ; Les coprésidents des tables rondes et de la discussion de groupe présenteront des résumés des discussions à la séance plénière de clôture;
  • Les organisations et institutions des Peuples Autochtones qui souhaiteraient prendre part à la Conférence mondiale, et dont les buts et objectifs sont conformes à l’esprit de la Charte des Nations Unies et aux buts et principes qui y sont énoncés, devraient présenter une demande d’accréditation au Secrétariat en suivant une procédure ouverte et transparente, conformément à la pratique établie;
  • L’Assemblée générale prie son Président d’organiser, au plus tard en juin 2014, une audition informelle interactive avec les représentants des Peuples Autochtones et des organismes des Nations Unies, les universités,les institutions nationales de défense des droits de l’homme, les parlementaires, les organisations de la société civile et les organisations non gouvernementales, conformément aux dispositions de la présente résolution, pour qu’ils apportent un concours précieux aux préparatifs de la Conférence mondiale;
  • L’Assemblée générale a décidé que la Conférence mondiale produira un document final concis et pragmatique, et prie son Président d’établir, en consultation avec les États Membres et les Peuples Autochtones, un projet de texte reprenant les vues qui se seront dégagées lors des préparatifs et de l’audition interactive. Il a été décidé également que le document final pragmatique doit contribuer à la réalisation des droits des Peuples Autochtones et des objectifs de la Déclaration des Nations Unies sur les Droits des Peuples Autochtones et promouvoir la réalisation de tous les objectifs de développement arrêtés au niveau international;
  • L’Assemblée générale encourage les États Membres, les organisations et les institutions autochtones, les organismes des Nations Unies, le secteur privé, les organisations non gouvernementales et d’autres parties intéressées à soutenir activement les activités et les manifestations organisées par des peuples autochtones dans le cadre des préparatifs de la Conférence mondiale, et à organiser à New York des manifestations parallèles et d’autres activités thématiques et culturelles qui valoriseront la Conférence et la feront mieux connaître.

Qu’est-ce qu’une réunion plénière de haut niveau?

Bien que portant le nom de Conférence Mondiale, la WCIP est en réalité désignée comme une réunion plénière de haut niveau de l’Assemblée générale des Nations Unies. Une réunion plénière de haut niveau est très différente d’un évènement désigné comme Conférence mondiale par les Nations Unies, y compris au niveau de l’appui financier, l’importance de l’évènement et le nombre de représentants en mesure de participer. Depuis la création de la WCIP en 2010, les Peuples Autochtones ont fait un travail de lobbying couronné de succès pour élargir la session plénière de haut niveau afin que les Peuples Autochtones participent et contribuent davantage, et soient représentés dans les procédures. Pour en savoir plus sur la chronologie des évènements et sur le rôle des Peuples Autochtones dans la création de cet évènement, consultez le calendrier des Peuples Autochtones.

La résolution sur les modalités de déroulement insiste sur la participation des Peuples Autochtones comme suit:

  • Trois représentants autochtones prendront la parole lors de la séance d’ouverture;
  • Les tables rondes interactives et le groupe de discussion informel seront coprésidés par des représentants des États et des Peuples Autochtones;
  • Les organisations et institutions autochtones seront accréditées via une procédure ouverte et transparente basée sur les pratiques existantes;
  • Les États doivent envisager l’inclusion de Peuples Autochtones dans leurs délégations;
  • Il est fait spécialement référence à la participation des femmes autochtones, des jeunes, des personnes âgées et des personnes en situation de handicap;
  • La participation des Peuples Autochtones à l‘audition informelle interactive qui se tiendra avant juin 2014;
  • La consultation avec les Peuples Autochtones à la préparation du document final se fera de deux manières, premièrement à travers les processus préparatoires et deuxièmement, à travers un processus de consultation, et;
  • Les Peuples Autochtones sont encouragés à diffuser les conclusions de leurs conférences thématiques régionales et internationales.

Une audition interactive sera organisée au titre des évènements prévus en amont de la WCIP. La résolution sur les modalités de déroulement appelle le Président de L’Assemblée générale à organiser une audition informelle interactive d’ici juin 2014, afin de fournir des contributions au processus préparatoire. Les Peuples Autochtones, les agences des Nations Unies, les universités, les institutions nationales des droits de l’homme, les parlementaires, la société civile et les États sont invités à participer. Cliquez ici pour avoir plus d’informations sur l’audition interactive.

Quelle est la finalité de cette réunion?

La réunion plénière de haut niveau débouchera sur un document final orienté vers l’action qui sera publié sur ce site. Comme indiqué dans la résolution sur les modalités de déroulement, le Président de l’Assemblée générale préparera le projet de texte sur la base des consultations menées avec les États et les Peuples Autochtones et prendra en compte les opinions exprimées lors des processus préparatoires et de l’audition interactive. Le Président lancera ensuite un processus de consultation pour apporter des contributions qui seront examinées par les États et pour parvenir à un accord de l’Assemblée générale avant le début de la réunion.

Share Button